Bonjour tout le monde ! 

Mercredi dernier, j'avais un rendez-vous à l'hôpital civil pour faire un nouveau (et sûrement dernier) corset. Je vous laisse découvrir tout ça...

Nous sommes arrivées très tôt au parking : 8h21 mais le temps d'arriver à l'hôpital il était déjà 8h45. Arrivées dans le hall (nous avions rendez-vous à 9h), nous croisons le kinésithérapeute qui nous dit que nous pouvons monter pour aller dans la salle d'attente et qu'il viendra nous chercher. 

Nous arrivons et ce sont des infirmières (et infirmiers ! )aux petits soins qui nous accueillent avec le sourire : on nous a apporté un ventilateur et deux jeunes infirmières sont venues nous installer un rideau à une des fenêtres le store étant défectueux. Des attentions qui n'ont pas cessé : on nous a proposé de l'eau, du sirop, du café, alors je n'ai qu'une chose à dire : merci.

Le kinésithérapeute accompagné de sa collègue vient me chercher à 9h pour se rendre à "l'atelier" ; une interne et le technicien (celui qui s'occuppe de mettre les lanières/les bouts de métal) sont également présents. 

Je mets donc sur moi une matière appelée "jersey" qui a pour but de protéger ma peau au moment du contact entre la matière du corset et moi. Installée sur cette table, la partie désagréable peut commencer : je me soulève, on m'enroule de cette fameuse "matière blanche" appelée aussi "polyuréthane" et on serre le tout avec des bandages. Au bout de quelques minutes cette sensation de châleur et d'oppression devient agréable (si, si je vous assure ! ). 

Toutes les personnes présentes (à l'exception de moi et de ma maman ) repartent avec mon corset afin de procéder aux premières découpes et pendant ce temps j'en profite pour prendre quelques photos.

 

20150722_103329

 

 

20150722_103358

 

 

 La journée continue entre essayage du corset pendant une heure puis examen de ma peau, repas de midi (que j'ai mangé ), petits jeux avec ma maman,... Je fais également une radio : 8 et 7 degrés, qui est un très bon résultat, très encourageant. 

A 15h, je récupère enfin mes papiers de sortie et nous disons au revoir aux infirmières. En descendant les escaliers, nous croisons un infirmier qui nous adit : "Et comme on dit à l'hôpital, on n'espère ne jamais vous revoir ! ". Une belle phrase je trouve. 

Nous avons ensuite fait les soldes et sommes rentrées ! 

 

Concernant mon adaptation au nouveau corset j'ai eu beaucoup de mal mais aujourd'hui ça va mieux ! 

 

A bientôt,

Victoire3